La formation continue en Aménagement du territoire : pour une meilleure appréhension du métier de l’urbaniste-aménageur!

Depuis quelques années déjà, l’Ordre des Architectes et Ingénieurs (OAI) organise en collaboration avec l’Université du Luxembourg une formation continue en aménagement du territoire. L’approfondissement des connaissances ainsi qu’une compréhension générale de l’aménagement du territoire et de son importance pour le Grand-Duché constituent les fondements de cette formation. Elle s’adresse à toute personne qui, de près ou de loin, exerce un métier en lien avec cette matière. La formation est organisée en quatre modules qui s’étendent sur deux semestres d’une année académique. Les cours ont lieu un après-midi fixe par semaine au Campus Belval d’une séquence de trois heures d’enseignement, ce qui constitue un investissement de temps non-négligeable. Chaque module est validé par un contrôle des connaissances acquises.

Les quatre modules portent à chaque fois sur une thématique spécifique en lien avec l’aménagement du territoire. Le premier module donne un aperçu général de l’aménagement du territoire ainsi que de l’urbanisme. L’idée étant de générer une base commune pour tous les participants, les théories et concepts ainsi que les grandes politiques européennes du domaine de l’aménagement du territoire y sont traités (développement durable, la sociologie urbaine, la forme urbaine, …). Le deuxième module se focalise d’avantage sur les grandes politiques luxembourgeoises de l’aménagement du territoire et les instruments permettant à les mettre en œuvre. L’accent est mis particulièrement sur les plans sectoriels (transport, logement, activité économiques et paysage) ainsi que les facteurs et contraintes dans le domaine de l’aménagement du territoire à respecter dans l’élaboration de projets (qualité de l’air, protection de la nature, géologie, bruit, logement à coûts modérés, …). Si les deux premiers modules se positionnent plus proche de la théorie est des politiques de l’aménagement du territoire, le troisième et quatrième module s’intéressent plutôt au volet pratique de l’aménagement du territoire au Luxembourg. Ainsi, ces modules décortiquent les lois et règlements en vigueur au niveau de l’aménagement communal et le développement urbain qui servent de base pour l’élaboration des Plan d’Aménagement Général (PAG) et des Plans d’Aménagement Particulier (PAP). L’analyse des textes juridiques est complétée par la présentation d’exemples et d’excursions de terrains qui permettent de mieux appréhender la complexité de ces documents. Les travaux pratiques qui se font sous forme de projets de groupe servent ensuite pour expérimenter avec les connaissances acquises.

Ayant suivi la session de l’année académique 2016/2017, je pense que la formation continue en Aménagement du territoire qui a déjà été suivie par plusieurs collègues au sein du groupe LSC, permet d’avoir un aperçu très complet sur ce domaine plutôt complexe. Plus particulièrement, elle met l’accent sur les législations et règlements luxembourgeoises en vigueur auxquels on est confronté quotidiennement en cette matière. Même si pour les urbanistes-aménageurs de formation un certain nombre de cours rappellent de cours suivis lors des études, c’est l’illustration des particularités du Grand-Duché de Luxembourg en termes d’aménagement du territoire et d’urbanisme et la sensibilisation aux contraintes et problèmes qui font que cette matière prend une place de plus en plus importante, qui constitue une plus-value pour toute personne travaillant dans ce métier.

En outre, le fait de suivre des cours dispensés par des professionnels du métier qui se trouvent souvent à des postes clés au sein des administrations (Ministère de l’Intérieur, Ministère du Développement Durable et des Infrastructures, …) permet de rentrer en contact avec ses personnes dans un cadre non-professionnel et d’avoir un échange quant aux expériences faites et aux problèmes rencontrés.

Seul bémol de la formation demeure selon moi le temps consacré aux travaux pratiques et à la mise en pratique des connaissances acquises le long de l’année. Il serait judicieux d’investir plus de temps dans cet exercice afin d’assurer une meilleure compréhension des vices cachés qui apparaissent souvent dans le cadre de l’élaboration des projets d’urbanisme.

Toutefois, je recommande cette formation à toute personne qui travaille dans ce métier et qui est confronté de près ou de loin à la thématique de l’aménagement du territoire ou de l’aménagement communal.

Galerie photos